Désert médical et pénurie de médecins généralistes en secteur rural : le sujet fait l'actualité nationale.
Une récente étude sur la consommation et l'offre de soins menée sur le territoire du Sud Yvelines permet d'évaluer à la fois nos forces et nos faiblesses, afin de mettre en place un plan d'action coordonné au sein de l'agglomération de Rambouillet Territoires.
Le bilan territorial montre un état de santé global de la population plutôt satisfaisant avec pour conséquence une consommation de soins inférieure à la moyenne nationale. Il n'en reste pas moins que l'offre de soins, aujourd'hui satisfaisante, tend à se dégrader avec 80% des généralistes qui ont plus de 50 ans.

Cette réalité d'une situation qui se dégrade s'impose à nous très concrètement après le départ à la retraite le mois dernier du docteur Chertier, non remplacé.
Dès que nous avons été informés de la situation, il y a de cela environ 6 mois, nous nous sommes rapprochés du docteur Delaeter, restant en activité, pour organiser l'avenir.
Ce médecin nous ayant confirmé qu'il n'était pas en capacité d'absorber la patientèle du docteur Chertier, nous avons entrepris d'étudier ensemble la transformation du cabinet paramédical, rue de la Poste, pour y accueillir un médecin.

La situation actuelle, avec un généraliste en exercice, ne nous place pas dans les communes susceptibles d'obtenir le soutien du programme d'aides départemental, si bien que nous devons faire au mieux en transformant le bâtiment existant avec un budget très serré.
Un permis de construire a été déposé. Son instruction est en cours mais la procédure est longue et compliquée car le bâtiment doit satisfaire aux normes d'accessibilité des handicapés.
Afin d'accueillir à l'étage les activités paramédicales, des travaux sont en voie d’achèvement. Ensuite, à réception du permis de construire, nous engagerons la transformation du rez-de-chaussée en y créant une salle pour le médecin et une salle d'attente. Les abords extérieurs seront également traités notamment pour permettre le stationnement.

Voici pour l'aspect matériel du projet. Même s'il est compliqué, la principale difficulté reste ensuite à faire venir un médecin généraliste. Nous y travaillons avec le médecin en activité et afin de rendre l'offre plus attractive, nous proposons éventuellement un logement.
Autour de nous, certaines communes cherchent un médecin depuis plus d'une année.
L'expérience montre que le bouche à oreille est tout aussi efficace que les réseaux professionnels.
Aussi si vous avez connaissance d'un médecin en recherche d'installation, n'hésitez pas à nous le faire savoir.
Bien cordialement, votre maire, René MEMAIN